• A la rencontre des pionniers du développement durable

    80

    Edition de poche : 6,18 euros. Acheter

    La vision des auteurs :

    "Les exemples d'initiatives concrètes du Développement Durable sont, selon nous, mal relayés dans l'opinion publique et celles qui sont médiatisées ne sont pas toujours les plus pertinentes.

    Le Développement Durable a, par conséquent, encore trop l'image d'une théorie sans prise avec la réalité. Sans illustrations pratiques démontrant son efficacité, il peut susciter de la méfiance ou du désintérêt. "

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • le jour ou

    Détenteur d'une thèse en écologie, Jean-Christophe Vié a commencé sa carrière comme vétérinaire spécialisé dans la faune sauvage et tout particulièrement les primates. Il s'est fait connaître comme chef de l'opération de sauvetage de milliers d'animaux menacés par le barrage de Petit-Saut en Guyane française, et a piloté des programmes de conservation de la nature dans différentes parties du monde.

    Aujourd'hui Directeur Adjoint du Programme pour les espèces à l'IUCN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) il travaille en étroite collaboration avec la Commission de la sauvegarde des espèces, un réseau de plus de 7000 experts de la biodiversité animale et végétale. « Le jour où l'abeille disparaîtra...» est son premier livre.


     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • A lire ou relire.

    451

    « Non, non, ce ne sont pas du tout des livres que vous recherchez ! Prenez-le où vous pouvez le découvrir, dans les vieux disques, les vieux films, et chez vos vieux amis ; observez la nature autour de vous, cherchez en vous-même. Les livres n'étaient qu'un moyen de recueillir, de conserver une masse de choses que nous craignions d'oublier. Il n'y a rien de magique en eux, absolument rien. La magie ne repose que dans ce que disent les livres, dans la trame des éléments de l'univers qu'ils tissent pour nous en vêtir. » p98, fahrenheit 451, éditions Denoël

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • si la gauche veut des idées

    Dans ce livre, Alain Touraine et Ségolène Royal réfléchissent sur la mondialisation, l’enseignement, l’efficacité de la politique.


    Ce qui ressort de ce livre est la prise de conscience que le monde change, que la mondialisation a ébranlé tous les repères idéologiques, politiques, sociaux qui permettaient à l’homme de penser le monde, de se situer dans la société et d’améliorer son quotidien. D’après Alain Touraine, c’est désormais à l’individu qu’il faut s’adresser. Ségolène Royal rappelle qu’en France mai 68 a permis à chacun d’avoir la possibilité de s’épanouir, de s’inventer, ce qui est une responsabilité parfois difficile à porter : «Ce sont les personnes elles-mêmes qui doivent maintenant donner sens à leur propre vie. Ce n’est plus seulement la société, la classe sociale, la religion, les institutions ou la nation qui structurent la vie d’un individu » (p22). Afin de les y aider, les garanties collectives doivent permettre à chaque individu de s’épanouir et de trouver sa place dans le monde actuel. C’est à un nouveau socialisme que Ségolène appelle de ses vœux : un socialisme qui met l’homme au centre des préoccupations actuelles et qui le considère comme la clef de voûte du dynamisme économique, social et culturel du pays. De ce livre émergent trois questions qui font débat.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Jurys citoyens, tirage au sort et démocratie participative




     La proposition de Ségolène Royal de mettre en place des jurys  citoyens tirés au sort pour évaluer l’action des  politiques a soulevé une tempête de protestations.
    À droite comme à gauche, responsables politiques et éditorialistes ont critiqué une mesure « populiste » et ont pêle-mêle évoqué Pétain, la Terreur, Le Pen ou Mao. 

     Le tirage au sort a une longue histoire politique. Il  constitue l’une des dimensions, trop souvent oubliée, du gouvernement du peuple. Inventé avec la démocratie à Athènes, utilisé dans les républiques médiévales et renaissantes, pourquoi a-t-il été réservé aux jurys d’assises dans les démocraties modernes ?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • deboutSégolène Royal à ciel ouvert. Un entretien d’une totale liberté.

    « Ségolène Royal, ou l’art de renaître.
    De la campagne présidentielle au congrès du PS, du triomphe de la primaire à l’échec de Reims, elle aura en deux ans côtoyé le sommet et frôlé les abîmes. À quoi tient un destin politique ? À des rencontres. À une persévérance sans limite et à une confiance absolue dans son étoile. Mais aussi à l’adversité, aux échecs, aux trahisons.
    De tout cela, Ségolène Royal parle librement, sans fard, sans contourner le questionnement. Une radioscopie de pensées parfois contradictoires, parfois déconcertantes, mais toujours parfaitement assumées.
    Dans ces entretiens menés tout au long de l’année 2008, elle a accepté que je fixe la règle du jeu. À travers les mille détails de la vie, ces conversations portent sur les questions essentielles : Comment se reconstruire après l’échec ? Comment réinventer la politique ? Comment tenir son rôle, quel que soit ce rôle ?
    Une année dans la vie d’une femme française au destin si peu ordinaire. Toujours debout. Déjà dans le jour d’après. Déjà tournée vers 2012. »
    F. D.

    L'auteur vu par l'éditeur
    Françoise Degois a quarante-quatre ans. Elle est grand reporter au service politique de France Inter depuis dix ans et a suivi tout le parcours de Ségolène Royal, des régionales de 2004 au congrès de Reims.

    Voir un commentaire d'une lectrice sur le post.fr

    Un article sur Agoravox : Véronique Anger-de-Friberg journaliste francaise installée au Canada

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique