• Les oeufs c'est bon, mais achetez-vous les bons ?

    oeufs 2012

    Le chiffre imprimé sur l'oeuf précédent les lettres FR est la façon la plus simple de reconnaitre le mode d'élevage :

    code 0 et 1 : élevage en plein air (au moins 4 m2 par poule)

    code 2 : élevage intensif, à l'intérieur mais sans cage (9 poules par m2)

    code 3 : élevage en cage (18 poules par m2 !)

    En France, plus de 80 % des poules élevées chaque année pour produire des œufs sont détenues en bâtiments industriels, dans de longues rangées de cages en batteries. Sans pouvoir marcher ou même étendre leurs ailes, elles y vivent en permanence sur une surface moyenne de 550cm2, plus étroite qu'une feuille de papier A4. Les bâtiments d'élevage peuvent contenir jusqu'à 200 000 oiseaux en cages, où un éclairage artificiel accélère le rythme de ponte des poules, optimisé par sélection génétique. La frustration des comportements naturels et l'ennui engendrent des comportements agressifs, comme le picage et le cannibalisme.
    Plus d'infos sur http://www.education.pmaf.org

     


    La souffrance des poules pondeuses

    Les poules de batterie passent leur vie dans de petites cages où elles n'auront que 550 cm2

    de place. C'est encore moins qu'une feuille de papier A4. Après 13 mois de ponte, elles sont transportées à l'abattoir. À cause du manque d'espace, elles ne peuvent pas assouvir leurs besoins. Une poule doit pouvoir satisfaire certains besoins comportementaux comme gratter le sol, se lisser les plumes, prendre des bains de sable et construire leurs nids. Quand elles n'ont pas assez d'espace elles doivent refouler leurs instincts naturels, ce qui est très frustrant.

    Le manque de confort crée des désirs inassouvis ce qui renforce leurs sentiments de frustration. Les poules ont tellement peu de liberté de mouvement que cela entraîne finalement un affaiblissement de l'ossature. Il s'agit d'un indicateur clair des mauvaises conditions de bien-être. Des recherches ont démontré que près de 30% des poules vivant en batterie ont leurs os brisés suite aux manipulations d'extraction de leurs cages et lors de leur transport vers l'abattoir.

    Les poules aiment prendre un bain de poussière sur un sol couvert de litière. Quand elles n'ont pas la place pour prendre ce bain, elles le font à même le sol grillagé. Le plumage est, en général, dans un plus mauvais état dans les cages que dans d'autres systèmes d'élevage. Une considérable partie de la perte de plumes chez les poules pondeuses de batteries est imputable au « picage » de plumes, ce qui est très douloureux pour elles. La peau déplumée est plus susceptible d'être exposée aux blessures, ce qui peut favoriser des comportements cannibales.

    Les poules préfèrent de loin pondre leurs œufs dans un nid. Si elles ne reçoivent pas de nids appropriés, elles vont montrer des comportements anormaux, preuves de leurs frustrations. On constate une augmentation du nombre de comportements caractéristiques chez les poules qui dispose d'un espace réduit pour leur nidification comme des oiseaux tournant en rond, s'agitant ou construisant des nids à vide. La hauteur de la cage est également un indicateur de bien-être. Sa hauteur est limitée pour l'instant à 40 cm (dans une cage enrichie à 45 cm2). Des rapports scientifiques ont démontré que les poules utilisent jusqu'à 56 cm d'espace vertical pour bouger leur tête.

    Dans une prétendue cage « enrichie », les poules pondeuses dispose d'un espace de 750 cm22 sont réellement utilisable. Les poules pondeuses ont donc moins d'une feuille A4 pour vivre. Selon une directive de l'Union européenne, les cages de batterie conventionelles seront interdites en 2012 pour toutes les entreprises, et la cage enrichie sera la seule système de cage encore autorisée. Pourtant, presque tous les comportements normaux d'une poules nécessitent beaucoup plus d'espace que les 600 cm2 prévus. L'espace moyen utilisé par les poules pour répondre à leurs besoins vitaux est compris entre 475 cm22. L'espace le plus élevé constaté était de 2606 cm2. dont 600 cm et 1876 cm

    L'espace et les dispositifs des cages « enrichie » sont donc inadaptés. Ce système ne laisse pas la possibilité aux poules d'agir pleinement selon leur comportement naturel. Ceci amène à des comportements anormaux : frustration, souffrance et dégénération corporelle. Seules les alternatives d'élevage sans cage procurent potentiellement des normes de bien-être élevées.




    INFORMER

    SOURCE : www.oeufs.org

     


    Le dépliant à diffuser : pmaf
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :